50% des résultats Google n’aboutissent pas à un clic

résultats Google

Les études réalisées par des spécialistes révèlent que près de la moitié des utilisateurs de Google s’arrêtent à la page des résultats Google sans cliquer sur les résultats affichés. Zoom sur cette tendance « zéro clic » !

De moins en moins de clics pour les résultats de recherche Google

Rand Fishkin, spécialiste SEO SparkToro, est chargé d’étudier sur une base régulière le comportement des internautes sur les pages de résultats Google à l’aide des données de Jumpshot. Depuis plusieurs mois déjà, Rand Fishkin signale l’existence d’une tendance zéro clic, signifiant notamment que les utilisateurs du plus grand moteur de recherche au monde (Google) sont de moins en moins enclins à cliquer sur les résultats de recherche. En effet, ils ont de plus en plus tendance à se contenter des infos affichées sur la page de résultats. En juin 2019, moins d’une requête sur deux a été suivie d’un clic sur un résultat, une première fois dans l’histoire de Google. En effet, 45,25 % des recherches sont suivies d’un clic sur un résultat organique et 4,42 % sur un résultat payant (publicité). Tandis que les 50,33 % des requêtes effectuées restent sans clic. Cette tendance zéro clic est plus importante sur mobile, avec environ 62 % des recherches Google n’aboutissant pas à un clic, contre 33,7 % sur ordinateur.

Un dilemme pour les professionnels du web

Pour les travailleurs du web, la situation est compliquée. Ils pourraient d’un côté empêcher Google de rassembler leurs données sur le page des résultats afin de protéger leur trafic. Toutefois, cette option comporte bien des risques, car en refusant cette mise en avant de la part du moteur de recherche, ils feraient gagner du terrain à leurs concurrents. En effet, il est toujours préférable pour ces sites de voir leurs données affichées sur une requête Google plutôt que de voir celles de leurs concurrents. Ils se démènent ainsi pour faciliter la tâche de Google en structurant leurs données. Aux yeux des utilisateurs, Google devient alors un moteur de réponse plutôt qu’un moteur de recherche jouant le rôle d’intermédiaire. Au niveau du référencement naturel, bien que les clics sur résultat organique ont connu une baisse de 20 % de 2016 à 2019, les propriétaires de sites web doivent toujours suivre les mêmes démarches d’optimisation de SEO. Ils doivent notamment continuer à valoriser un contenu utile, unique, pertinent, utiliser des liens internes, bien choisir les mots-clés, auditer une stratégie de social media marketing, etc.

Les impacts chez les utilisateurs

Le fait que les utilisateurs ne cliquent quasiment plus sur les résultats de recherche Google est tout à fait compréhensible, étant donné qu’ils ont la plupart du temps un accès direct aux informations qu’ils recherchaient. Google, aspirant de plus en plus à devenir un moteur de réponse, tente de plus en plus souvent d’apporter directement les réponses aux utilisateurs, que ce soit via une recherche Google, à l’aide d’un formulaire ou de l’Assistant Google. Pour certaines recherches assez « basiques » (à propos d’une célébrité, calcul d’une distance, horaires d’un magasin, etc.), il suffit à l’utilisateur de lire ou d’écouter les données structurées présentées par Google.